L’épaule du nageur (première partie)

by SebBoucher on 2016-11-23 1 comment

L’épaule est regroupement de cinq articulations. Ces articulations sont :

  1. La glénohumérale : une articulation généralement très mobile, parmi les articulations de tout le corps ayant le plus d’amplitude. Elle consiste en une petite coupole osseuse peu profonde (la glène) appartenant à l’omoplate (la scapula) sur laquelle s’articule une grosse boule osseuse (la tête de l’humérus). La petite surface de la glène permet à l’humérus une grande amplitude de mouvement et celle-ci est entourée du labrum qui donne un rebord flexible à l’articulation. L’ensemble de cette articulation est emballée dans une gaine de tissus conjonctifs peu extensibles – la capsule glénohumérale.
  2. La sterno-claviculaire : la seule articulation osseuse entre la ceinture scapulaire et le reste du squelette. L’articulation acromio-claviculaire,la clavicule et la sterno-claviculaire forment un bras de suspension autour duquel l’épaule se mobilise et se stabilise.
  3. L’acromio-claviculaire : articulation entre l’omoplate (scapula) et la clavicule. Cette articulation distale de la clavicule permet l’intégration du bras de suspension avec la grande surface d’appui musculaire de la scapula.
  4. Le plan de glissement entre le muscle serratus antérieur et la surface costale : le serratus antérieur est un grand muscle de la scapula. Il doit pouvoir glisser sur les surfaces osseuses et musculaires de la cage thoracique afin de bien orienter la scapula lors des efforts de l’épaule.
  5. Le plan de glissement entre le muscle serratus antérieur et le muscle sous-scapulaire. Le muscle sous-scapulaire est un des muscles “rotateurs de l’épaule.” Il tapisse la surface antérieure de la scapula. Tout comme le plan de glissement entre le serratus et la surface costale, ce plan de glissement doit être libre de contraintes afin de bien orienter la scapula — et sa glène — pour assurer une base stable pour les efforts de l’épaule.
Les articulations de l'épaule. Tiré de THIEME Atlas of Anatomy: General Anatomy and MusculoSkeletal System. page 226

Les articulations de l’épaule. Tiré de THIEME Atlas of Anatomy: General Anatomy and MusculoSkeletal System. page 226

L’ensemble du complexe de l’épaule se comporte comme une marionnette suspendue par des tissus musculaires sur le rachis vertébral, le crâne et les côtes. Ce complexe pivote autour de la clavicule pour nous permettre toute une panoplie de mouvements.

Afin que l’épaule fonctionne de façon optimale, il faut que la demande d’amplitude de mouvement soit répartie équitablement sur toutes les articulations mentionnées ci-haut et que les forces imposées soient elles-aussi bien réparties dans les tissus musculaires et conjonctifs du complexe de l’épaule.

Si ces demandes d’amplitude ne sont pas bien réparties, ce sera principalement l’articulation la plus mobile (la glénohumérale) qui absorbera la différence afin d’exécuter le mouvement tel que demandé par le cerveau. Si cette demande est occasionnelle, le risque est minime, mais si la demande hors-norme sur la glénohumérale devient chronique, elle peut s’avérer problématique.

Muscles de la coiffe des rotateurs de l'épaule. Tiré de THIEME Atlas of Anatomy : General Anatomy and Musculoskeletal System. Page 263

Muscles de la coiffe des rotateurs de l’épaule. Tiré de THIEME Atlas of Anatomy : General Anatomy and Musculoskeletal System. Page 263

Le groupe de muscles nommés « muscles de la coiffe des rotateurs de l’épaule » serait plus convenablement dénommé les muscles « centreurs de l’articulation glénohumérale » car leur rôle principal est de maintenir la congruence entre la boule de la tête humérale et de la petite soucoupe de la glène scapulaire pour maintenir l’articulation bien centrée lors des mouvements du bras. Si le mouvement demande une amplitude de la gléno-humérale qui dépasse la capacité de congruence de celle-ci, il y aura un stress aigu sur ces muscles, sur la capsule articulaire et possiblement un impact sur le labrum.

Les troubles que nous voyons le plus souvent chez les nageurs impliquent une restriction de la mobilité de la scapula qui se traduit ensuite en demande intense sur l’articulation glénohumérale — une demande qui peut même s’avérer pathologique quand la capsule articulaire glénohumérale devient irritée ou si le labrum est endommagé. La restriction des deux plans de glissement du muscle serratus antérieur ou un manque d’extensibilité des muscles levator scapulae, serratus postérieur-supérieur et rhomboïde mineur contribuent de façon majeure à ce type de problème.

Si vous voulez maintenir une bonne capacité fonctionnelle dans votre épaule et éviter les troubles de l’articulation glénohumérale, il vous faut observer, améliorer et maintenir la mobilité de toute la ceinture scapulaire. Des étirements des muscles suspenseurs de la scapula et du cou peuvent réduire les restrictions de mobilité de celle-ci. Les étirements des parties antérieure, latérale et postérieure du cou sont recommandés. Ces étirements peuvent non-seulement vous aider à maintenir la bonne mobilité scapulaire, ils vous permettront d’identifier des augmentations aigües de tension avant qu’elles ne deviennent problématiques.

Voici quatre exemples d'étirements pour le cou que vous pouvez pratiquer afin de garder une bonne mobilité dans les muscles suspenseurs de la ceinture scapulaire

Voici quatre exemples d’étirements pour le cou que vous pouvez pratiquer afin de garder une bonne mobilité dans les muscles suspenseurs de la ceinture scapulaire

 

Un bon contrôle de la position scapulaire est aussi de mise. L’ajout, à votre programme d’entraînement de natation, de certains exercices de mobilité et de contrôle de l’omoplate peut vous aider à limiter les risques de blessure en conservant un contrôle neuromusculaire plus fin du complexe articulaire de l’épaule. En voici quelques exemples:

Suivez nous sur Facebook ou Twitter pour en savoir plus sur l’entraînement, la performance et comment éviter les blessures sportives!

Nous sommes toujours à votre disposition pour toutes vos questions d’entraînement ou de thérapie sportive! N’hésitez pas à nous contacter.

Sébastien Boucher

SebBoucherL’épaule du nageur (première partie)

1 comment

Join the conversation
  • Guy Allard - 2016-11-24

    Merci pour votre présence sur le bord de la piscine, très apprécié. Merci aussi pour l’ajout d’information. Très professionnelle.


Comments are closed.